AccueilRecrutementS'enregistrerConnexion
Recrutement
Chaman
DPS
Heal
Ouvert
Ouvert
Chasseur DPS Ouvert
Chevalier de la mort
DPS
Tank
Fermé
Fermé
Démoniste DPS Fermé
Druide
DPS
Tank
Heal
Ouvert
Ouvert
Fermé
Guerrier
DPS
Tank
Fermé
Fermé
Mage DPS Fermé
Moine
DPS
Tank
Heal
Ouvert
Ouvert
Fermé
Paladin
DPS
Tank
Heal
Fermé
Fermé
Fermé
Prêtre
DPS
Heal
Fermé
Fermé
Voleur DPS Fermé
Plus d'infos
WoW Progress
WoW Guild Rankings
Dernières nouvelles
Chargement...
Quelques liens utiles
Armurerie WoW Curse Elitist Jerks Arena Junkies
World of Logs
Archives

Partagez | 
 

 Les review de tonton Samma : Dawn of the planet of the Apes de Matt Reeves (2014)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sammaëlle
Alpha
Alpha
avatar

Sexe (IRL) : Masculin

Localisation (IRL) : Toulouse

Messages postés : 2734

MessageSujet: Les review de tonton Samma : Dawn of the planet of the Apes de Matt Reeves (2014)   Lun 4 Aoû - 15:31






La planète des Singes - L'affrontement, de Matt Reeves (2014)

Nouveau film de Matt Reeves, l'excellent réalisateur du terrible Cloverfield (♥) et de l'honorable copie carbone de Morse, le metteur en scène a sur les épaule la lourde tache de succéder au succès assez inattendu mais mérité du 1er film, la planète des singes - les origines.

Le film s'ouvre sur une intro de 10min quasi sans parole ou on vois césar évoluer au milieu de ses congénères, sage et puissant roi d'une civilisation en construction, encore bien jeune et fragile mais ou les bases sont posées.
Les humains semblent avoir définitivement disparu de la surface du globe, et cela préoccupe César qui partage ses questionnements avec Maurice l'orang-outang via une scène en langage des signes particulièrement évocatrice.
Les singes sont plus que jamais vivants et c'est vraiment un des points très fort du film, ils sont même moins factices que les acteurs humains, réduits a l’état de figurants tellement ils sont écrase sous le charismes des singes.
Un grand bravo a Andis Serkis qui fait encore des miracles et aux infographistes car on n'avait encore jamais atteint telle perfection technique.

Le métrage va dérouler ses 2h10 d'une façon très dirigiste ou rien ne sera laissé au hasard, aucun questionnements en suspend, et pas l'ombre d'un doute sur la finalité de l'histoire que l'on connait de toute façon tous par cœur.

Cet épisode se pose donc en épisode de transition puisqu'un 3eme semble totalement évident (et tant mieux) mais cela ne l’empêche pas de se positionner en blockbuster estival en menant rondement ses scènes d'actions a la mise en scène limpide et souvent vertigineuse (et la 3d joue parfaitement son rôle immersif, d'autant que le réalisateur utilise très souvent la verticalité (normal))

Blockbuster, mais pas idiot puisqu'une réflexion sur la peur de l'autre et les conséquences de la guerre est bien présente tout le long du film, même si parfois assenée avec des grosses moufles et avec un fond de "roi lion" évident, une mise en corrélation des actions des singes avec des comportement typiquement humain, qui est logique au fond puisque les singes sont appelés a devenir aussi violent et avoir les même faiblesses que les humain dans le futur (si on s'en tiens a Boulle ou au Schaffner)

L'ost de Michael Giacchino (lost m'a t on soufflé a l'oreille au ciné, mais aussi ratatouille entre autre) est vraiment agréable, il amène des sonorités tribales et bcp plus "animales" que celui du 1er film et s'apparente niveau de ses percussions primitives a l'ost du Schaffner, un bon moyen de nous plonger dans cette nouvelle planète qui n'appartient déjà plus a la race humaine.

Dommage alors que les acteurs humains soit, non pas inutiles, mais profondément remplaçables (meme Oldman est peu intéressant) car avec un peu plus de charisme de ce coté la on aurai pu retrouver un peu de la puissance émotionnelle du 1er.

Un très bon moment, pour un film qui sais allier gentille réflexion avec efficacité technique et de mise en scène absolument imparable, on attend donc la conclusion du triptyque avec impatience, car si le 1er était "la nuit" pour faire un rapport a Romero, celui ci est "l'aube" (dawn, zombie quoi), alors le 3eme sera LE JOURS, et on sais tous que tout ça va très mal finir

Les paris sont ouvert pour le nom du 3eme, moi je dis "La planète des singes - extinction"
(parce que les truc en "tion" quand on a plus d'idée de titre ça marche tjrs^^)


_____________________________________

CLICK CLICK !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les review de tonton Samma : Dawn of the planet of the Apes de Matt Reeves (2014)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La mini review de Tonton Samma
» Les review de tonton Samma : Space Pirate Captain Harlock
» Les review de tonton Samma : ROBOCOP (2014)
» Les review de tonton Samma : Wolf Creek par Greg McLean (2014)
» Les Reviews de tonton Samma. KICK ASS 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Waargh externe :: TAVERNE-
Sauter vers: